frnlendeptesswthtr

Connaitre le Congo

La population du Congo est estimée à 4,04 millions d’habitants. Plus de la moitié de cette population vit dans les villes de Brazzaville et Pointe-Noire. Cette situation est la conséquence de l’exode rural en cours depuis le 20ème siècle, combiné à la faiblesse de la densité de la population. Le Congo est de fait, l'un des pays les plus urbanisés d'Afrique.

Les Congolais sont en grande partie bantous, une appellation qui fait référence aux personnes vivant en Afrique centrale, Afrique orientale et australe. Du Nigeria et du Cameroun, les bantous ont migré vers l'Afrique australe il y a 2000 ans.

De nos jours, les tribus non bantoues au Congo ne représentent que 3% de la population. Les Bantous comprennent différents groupes ethniques tels que les Kongo, Téké, Mbochi et Sangha.

Les Bakongo vivent au sud de Brazzaville, à Pointe Noire, sur la côte atlantique. Le groupe Bakongo comprend les Lari autour de Brazzaville, les Vili près de Pointe-Noire, les Yombe (Bayombe) dans la chaîne du Mayombe, les Babembe, les Basoundi, les Bakamba et bien sûr les Bakongo.

Le groupe Mbochi, groupe ethnique le plus important comprend les Mbochi, les Kouyou, les Makoua, les Bonga, les Bobangi, les Moye, les Ngare et les Mboko. Ils vivent dans le nord du département des Plateaux et dans les départements de la Cuvette et de la Cuvette Ouest autour de Boundji, Owando, M'Bomo, Etoumbi, M'Bama, Mossaka, Oyo, Makoua et le long des rivières navigables et poissonneuses telles que le Kouyou, l’Alima, la Sangha et la Likouala. Les Mbochi vivent de l’élevage (volaille, moutons, chèvres) et de la pêche. Ils pratiquent également l’agriculture et produisent du café, du cacao, du tabac et du riz.

Le Congo compte environ 30 000 pygmées. On les retrouve pour la plupart dans les forêts profondes du nord (les régions de la Sangha et la Likouala) et à l'ouest (la région du Chaillu). Ils vivent dans de petites unités familiales, principalement de la chasse et de la cueillette.

LANGUES

Le français est la langue officielle de la République du Congo. Cependant, les langues vernaculaires comme le lingala et le munukutuba se positionnent juste derrière le français comme langues nationales.

Lexique cours lingala/Munukutuba
LINGALA MUNUKUTUBA FRANCAIS
Mbote Mboté ya béno Bonjour
Mokano Matondo mingui Merci
Melesi Kima ya kou noua à boire
Kolia Kima ya kou dia manger
Mayi Maza l'eau
Mbisi Mbissi poissons
Soso Soussou poulet

RELIGIONS

Le christianisme est très répandu au Congo. Toutefois, les religions traditionnelles sont encore vivantes et très répandues. Les religions traditionnelles sont pratiquées par 2,2% de la population congolaise. Ces religions croient en un créateur principal de tout, un Dieu suprême, accessible à l'homme après la mort.

Les religions traditionnelles se servent également d’une large gamme d'intermédiaires tels que les mânes des ancêtres, qui sont sollicités pour obtenir des conseils, la guérison et de bonnes récoltes.

Le christianisme est bien implanté en République du Congo. La population se répartit entre 50% de catholiques et 40% de protestants. Dans les années 1980, de nombreuses autres factions chrétiennes ont émergé et ont été autorisées à opérer librement. De nombreuses institutions catholiques telles que le grand séminaire Emile Biayenda et George Singha, et le séminaire Saint Jean de Brazzaville, les troupes de scouts et les organisations sportives ont été parrainées par l'Archidiocèse de Brazzaville. Le pape Jean-Paul II a effectué une visite officielle en République du Congo en mai 1980. Œuvres architecturales d’une rare beauté la basilique Sainte-Anne et la cathédrale Sacré-Cœur sont situées au centre de Brazzaville traduisent la beauté de la culture catholique au cœur d'une société multiconfessionnelle.

Depuis quelques années, plusieurs prédicateurs chrétiens charismatiques inspirés par des télévangélistes tels que Joyce Meyer, Benny Hinn et Paula White ont réussi à établir leur ministère dans le pays. Le pasteur Yvan Castanou de nationalité congolaise est l’un des prédicateurs ayant été à l’avant-garde du mouvement chrétien évangélique au Congo. Beaucoup de prédicateurs congolais ont monté des stations de télévision et de radio qui diffusent quotidiennement et traitent divers sujets religieux. Des prédicateurs évangéliques charismatiques sont également devenus célèbres pour la qualité de leur musique religieuse tant en langues nationales (lingala et munukutuba) qu’en français. Cette musique religieuse fait désormais partie du patrimoine culturel congolais.

Bien que minoritaire, l'islam fait également partie des religions du pays. On estime à 1,3% le nombre de pratiquants de cette religion sur le territoire national. La plupart des musulmans vivant au Congo sont des descendants d'immigrés ouest-africains. Il est fréquent de voir des mosquées dans les grandes villes du pays, où les musulmans peuvent pratiquer librement leur culte.

L’ALIMENTATION

La cuisine congolaise est l'une des plus diversifiées et rafinées en Afrique centrale. Combinaison de légumes frais, de volailles, de viande de brousse et fruits de mer, elle a la réputation d’être saine et nutritive. Parmi les recettes les plus célèbres, on trouve:

  • Le Maboke: Ragoût de poisson enveloppé dans des feuilles de marantaceae cuites avec des légumes verts assaisonnés de piment (poivre). Le Maboke peut être consommé avec du fufu ou du Kwanga, qui sont dérivés de tubercules de manioc ou de banane plantain (frits ou bouillis). Fufu, Kwanga et plantain sont souvent désignés dans la culture populaire comme "le pain quotidien congolais".
  • Le Saka Saka ou pondou: Plat national composé de feuilles de manioc, d’huile de palme, de poisson fumés et de beurre d'arachide, le Saka Saka peut être consommé avec de la viande de brousse ou du poisson fumé. Il se consomme également avec du Plantain, du foufou et du Kwanga.
  • La Moambe poulet (Mossaka): Poulet rôti cuit dans une sauce épaisse à base d’extraits de noix de palme.
  • Le Moukalou: Bouillon de poissons accompagné de jus de noix de coco et de pate d'arachide

En matière de cuisine, la République du Congo est également réputée pour ses restaurants ou Nganda. Un Nganda est un lieu de divertissement, qui peut être défini comme un juste milieu entre un bar et un restaurant chic. Il sert des mets de différentes régions de la République du Congo et est ouvert à toutes les classes sociales, aux des artistes, aux jeunes professionnels, aux ouvriers, aux membres du gouvernement, aux fonctionnaires, et les étudiants. Dans les restaurants, les discussions portent sur la politique, la culture, les aventures touristiques et les affaires. Ces lieux sont un baromètre de la mixité sociale des Congolais.

Nous contacter

37 Bis Rue Paul Valéry, 75116 Paris, France

Horaires : Fermeture imminente · 09:30–12:30, 15:00–17:00

  • dummy+33 1 45 00 60 57

  • dummy contact@ambacongofr.org

  • Consulat : 
  • 1, rue Léonard de Vinci - 75116 - Paris
  • 01 45 00 69 25
  • consulat@ambacongofr.org

Lettre d'information

Entrez votre email et nous vous enverrons plus d'informations

© Copyright Ambassade du Congo en France 2018. Intégration e-pga

Search